{Billet} Merci SFR, vous me confortez encore plus dans l’idée de changer d’opérateur

Coup de gueule.

Client SFR Mobile depuis toujours, je dispose de plus de 20 000 points carrés rouge, les bonus fidélité qui me permettent de changer « régulièrement » de mobile. Sauf qu’avec les années mes attentes en téléphonie ont évolué, et que le forfait choisit il y à 2 ans ne me convenait plus du tout. Alleluyah, mon engagement prenant fin en avril 2010, libre à moi de migrer vers un nouveau forfait, de changer de téléphone et pourquoi pas d’opérateur! Rapidement contacté par (le performant) service client, j’ai rapidement expliqué mes attentes en termes de forfait, et l’envie d’avoir un iPhone (l’essayer c’est l’adopter).

Malheureusement pour moi, aucune des propositions commerciales n’était à la hauteur de mes attentes, d’autant plus qu’Orange proposait « en standard » des offres bien plus intéressantes. Après 4 mois d’attentes et aucune offre valable de la part de SFR, j’ai donc tranché, en décidant de passer chez Orange (avis aux gens que je connais, je n’ai pas changé de numéro!) afin de bénéficier d’une offre qui me convient parfaitement.

Oui, et mes points? Que se passe t-il de mes 20 000 points longuement accumulés en faisant preuve d’une fidélité sans faille? Quid de ces 8 années et surtout des 4 derniers mois, où j’ai sagement patienté dans l’espoir de ne pas avoir à briser cette union sacrée? Ben je peux me les foutre au cul. J’ai appris ce matin, qu’en quittant l’opérateur que j’ai soutenu depuis toujours, je perdais quelque part mon « retour sur investissement ».

La question que je me pose est alors de savoir à quoi servent ces bonus de fidélité? Apparemment ils ne servent pas à nous remercier d’avoir contribué au développement du réseau. Non, j’ai compris ce matin qu’ils ne servaient à rien d’autre qu’à se réengager… ad vitam æternman. Tout cela n’est que de la foutaise marketing pour nous faire croire que l’on profite d’une bonne affaire, un argument de plus pour ne pas nous faire quitter le navire. Un peu comme si alliez faire vos courses dans votre hypermarché préféré, et qu’on ne vous créditait les points de vos achats (carte U, tickets Leclerc, compte Wahouu ou que sais-je encore!) qu’au prochain caddie!

C’est aux esclaves, non aux hommes libres, que l’on fait un cadeau pour les récompenser de s’être bien conduits. Spinoza

Moutons humains