{Test} God of War 3

Troisième volet des aventures de Kratos, God of War 3 est un jeu interdit aux mineurs. Heureusement pour moi, j'ai l'âge de jouer à ce petit bijou ^^

17/20

Dernier volet d'une trilogie commencée sur PS2 (à laquelle je n'avais jamais joué), cet ultime épisode est  la vengeance de Kratos, chauve de son état et puissant spartiate. Fils de Zeus et hanté par les horreurs de son passé, il va chercher à éliminer un à  un tous les dieux de l'Olympe et s'emparer de leurs pouvoirs dans le but d'éliminer le Dieu ultime… son père, Zeus lui même! C'est donc lors de l'ascension de Mr Propre sur le Mont Olympe que nous débutons l'aventure, ou plutôt devrais-je parler d'épopée. En effet, les personnages et l'histoire sont tous issus de la mythologie grecque, et le scénario respecte scrupuleusement les affiliations entre chacun des héros.

C'est donc du côté des Titans que nous commençons la partie, chevauchant Gaïa, un géant de pierres et d'arbres. Poséidon armé de son célèbre trident fait rapidement son apparition, et nous plonge dans une vague hallucinante de profondeur, détaillée au possible. Son char tiré par des chevaux d'eau m'a littéralement laissé bouche bée. Bref, ça ouvre l'appétit 🙂  Le jeu est superbe, les décors sont magnifiques, et chacun des dieux affrontés se démarquera avec ses propres spécificités et aptitudes au combat… qui vous rendront plus fort lorsque vous les aurez térrassés. Arès, Héphaïstos, Athena, Hermès pour n'en citer que quelques uns (et même Aphrodite dans un passage plutôt hot 😉 ).

Les environnements traversés sont nombreux, remplis de détails et variés: Styx, Tartare, Olympe, enfers… Le premier mot qui vient à l'esprit au début du jeu, est ''chaos'': l'environnement ultra fourni dégouline de violence et d'effets visuels époustouflants. Hormis les coffres et les bornes de sauvegarde, vous n'aurez jamais l'impression de revoir 2 fois le même décor, où de vous demander si vous n'êtes pas "déjà passé par là".

La perfection n'est pas de ce monde…

Bien évidemment GOW3 n'est pas exempt de défauts, à commencer par une gestion un peu trop figée de la caméra. En fait, vous ne pourrez jamais la contrôler, ce qui donne lieu parfois à des sauts dans le vide, ou à côté de votre objectif. C'est bête et énervant, mais heureusement les temps de chargement ne sont pas trop longs. Concernant un autre point agaçant, la difficulté est à se tirer les cheveux en "normal", mais trop facile en "facile". je suis chiant, je sais, mais rien ne m'énerve plus que de me faire ramasser 12 fois de suite la tronche sans avoir le temps de placer un combo.

…mais de l'Olympe!

En tout cas, le jeu possède de nombreuses qualités graphiques et de gameplay, l'action est ultra dynamique, tout en laissant souvent la place à des phases axées "aventure". Certains passages mettront votre habileté à rude épreuve, tandis qu'au contraire il faudra parfois faire marcher un peu (un peu j'ai dit!!) votre cervelle. Et en parlant de cervelle, je tiens à vous mettre en garde le jeu est bien gore, et sanglant à souhait. Les combats prennent bien souvent des allures de "fatalités" à la Mortal Kombat. Vous devrez généralement achever vos ennemis, ce qui se fera dans un bain de sain et de torture explicite! Mais c'est chouette, ça défoule, et puis y'à pas d'armes à feu donc c'est pas pire (à moins de poignarder quelqu'un dans l'oeil avec une corne de minotaure, on pourra pas vous taxer d'être influencé par la violence vidéo-ludique!) Bref, God of War 3 est un jeu à posséder absolument dans sa ludothèque, surtout si vous aimez quand ça craque un peu!

 

Je tiens à remercier Playstation France pour l'envoi de ce jeu, dont hormis cette précision de partenariat, je ne suis tenu à aucune obligation rédactionnelle (de style ou d'appréciation).

 

Attention vidéo qui met en avant certaines exécutions pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes lecteurs.